Blog Franchise le blog des professionnels de la franchise

L'actualité et le conseil de la franchise

Archive de avril, 2012

Subway or not Subway ?

avril 11, 2012 Par: adminbysp Catégorie: Entreprendre en franchise, Témoignages franchisés

Qui n’a pas entendu parler de la franchise Subway ? Avec un taux de croissance à faire frémir les plus grands, Subway s’impose comme LA franchise dans le domaine de la sandwicherie. Mais quel est le revers de la médaille ? Je viens de faire une étude pour conseiller un candidat dans le choix de son enseigne de restauration rapide et quelle ne fut pas ma surprise de constater que derrière une belle image, se cache bien souvent une galère pour les franchisés.

Je m’explique : pour comprendre le fonctionnement de Subway, j’ai contacté plusieurs franchisés dans des régions différentes afin de recouper les avis. Le constat est sans appel, la majeure partie des franchisés survivent en trimant au quotidien.

Pour quelles raisons ?

  •  souvent un emplacement commercial avec un loyer trop élevé (obligation d’un emplacement N°1 ou 1bis)
  • des délais de règlement de fournisseurs trop courts, paiement à la semaine par prélèvement automatique directement sur le compte du franchisé alors que la marchandise n’est pas encore vendue
  • aucune pause possible dans le versement des royalties, également en prélèvement toutes les semaines (8% de royalties + 4.5% de communication)
  • un emplacement commercial impossible à vendre à part à Subway
  • une absence de service marketing interne, les franchisés se débrouillent localement pour faire leur communication et la stratégie de com nationale date de plusieurs années.
  • aucune aide dans le montage financier
  • une formation trop courte, axée uniquement sur le concept et non sur le métier de franchisé chef d’entreprise
  • un développeur régional incompétent qui implante n’importe qui n’ importe où en sachant qu’il touchera environ 3% du CA du franchisé et 50% du droit d’entrée quoi qu’il arrive (souvent le développeur est également franchisé puis il revend son point de vente à un candidat pour faire uniquement du développement)
  • une rentabilité réelle qui souvent ne dépasse pas les 4% même avec 1 M€ de CA sur 2 restaurants
  • une fuite en avant avec l’ouverture d’un 2ème Subway pour essayer d’avoir un revenu correct.
  • L’obligation de travailler en production toute la journée et sans congés car impossible de prendre un employé de plus

Sans compter le contrat d’une durée de 20 ans sous législation étrangère, un DIP qui ne mentionne pas les franchisés qui sont sortis du réseau (cela peut s’expliquer par l’obligation de revendre à un autre Subway qui évite la fermeture du point de vente mais masque la réalité).)

Mis à part si les franchisés interviewés étaient de mauvaise foi ou s’étaient passés le mot pour me donner la même version négative (j’ai également eu des avis positifs mais de franchisés/développeurs), vous l’aurez compris, mon conseil est de ne pas prendre cette enseigne qui semble de prime abord une valeur sure mais qui selon eux ne l’est pas… not Subway.

Si vous souhaitez devenir franchisé, restez sur un modèle qui vous apporte des garanties fiables :

  1. Un contrat de droit Français
  2. Une tête de réseau en France qui exploite plusieurs points de vente
  3. Un DIP conforme à la loi Doubin
  4. Un service marketing compétent et force de proposition
  5. Des franchisés qui sont véritablement indépendants et non commissionnés sur le recrutement de candidats
  6. Une rentabilité vérifiable
  7. Un contrat qui vous laisse de la souplesse dans la cession de votre fond de commerce
  8. Un service achat compétent
  9. Des délais de règlement fournisseurs convenables
  10. Des royalties raisonnables
  11. Des commissions thématiques participatives impliquant les franchisés

Mais vous n’êtes pas obligé de me croire…

Vous pouvez retrouver cet article sur le groupe actualité de la franchise du site VIADEO http://www.viadeo.com/groups/?containerId=002pt32tntm37d2

 


site Web réalisé par Geoffrey GREBERT, développeur logiciel web à Toulouse.