Blog Franchise le blog des professionnels de la franchise

L'actualité et le conseil de la franchise

Archive de février, 2015

Quelle est la légitimité de la FFF dans la crédibilisation des franchiseurs ?

février 10, 2015 Par: adminbysp Catégorie: Actu des enseignes, Entreprendre en franchise, Témoignages franchisés

Pour les néophytes, un franchiseur qui est membre de la FFF est synonyme de « franchiseur de qualité ». Commissions d’experts, admission sur dossier, contrôle annuel du développement avec obligation de présenter l’état de son réseau etc. Sur le papier, tout est formidable, un candidat pourrait presque signer un contrat de franchise les yeux fermés.

natilia fff

 C’est bien le problème car les yeux restent bien fermés également du coté de la FFF qui semble exercer un faible contrôle sur les résultats de ses adhérents.

Dernier exemple en date, je suis contacté par un candidat qui souhaite rejoindre la franchise Natilia, membre de la FFF. Il souhaite avoir un avis d’expert avant de s’engager. Prévenance judicieuse qui peut lui éviter de perdre plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Première recherche basique sur le site www.societe.com , le constat  est sans appel, liquidation judiciaire en série des franchisés.  Je prends contact avec plusieurs ex-franchisés qui m’expliquent que le modèle économique n’est pas viable (je vous passe ici les détails) et qu’il y a plus de la moitié du réseau qui est liquidé et qu’ils sont pieds et poings liés en raison d’une clause du contrat de franchise qui leur impose la compétence exclusive d’un tribunal arbitral en cas de litige (comme pour Bernard Tapie). Cette clause peut paraître rassurante initialement, par exemple, un délai plus rapide que la « justice classique », mais personne n’en connaît la perversité, dont le coût qui est d’environ 50K€. Pour un groupe coté en bourse comme AST GROUPE, propriétaire de la marque NATILIA, c’est une goutte d’eau, mais pour un franchisé qui vient déjà de perdre 200K€ c’est impossible à réunir.

Donc, il ne se passe rien, pas de procès, juste un désastre humain personnel et financier.

Je vais donc faire un tour sur le site Internet de la FFF pour voir la fiche de  présentation de Natilia, chiffre de 2013 qui affiche 32 franchisés en place, aucune information sur le nombre de franchisés sortis du réseau.

natilia fff

 

 

Je prends contact par mail avec Christophe Grison, le juriste de la FFF pour lui faire part de mes recherches, l’informer de la situation et lui demander pour quelle raison la FFF met toujours en avant cette enseigne sans réserve.  Il ne me répond pas par mail, mais par oral. Selon lui, il n’y a pas de plainte de franchisé donc tout va bien et il n’a aucune raison de me croire. Mais il ne s’agit pas de me croire, tout simplement de vérifier sur societe.com , de faire un croisement avec les déclarations annuelles soi-disant obligatoires du franchiseur (nous sommes en 2015, il y donc au minimum les chiffres de 2010 – 2011- 2012 – 2013 et sur simple demande 2014).  Ce monsieur semblait presque offusqué que je puisse me permettre, moi, simple petit consultant même pas membre du « collège des experts de la FFF » de prendre cette initiative de « lanceur d’alerte ».

Cette politique qui consiste à faire preuve d’une grande « tolérance » vis-à-vis des adhérents sous couvert d’absence de plainte de franchisés m’exaspère au plus haut point. C’est inadmissible que la FFF ne fasse pas un simple travail de recherche sur la viabilité du concept de ses membres !! À quoi servent ses salariés ? faire toujours la promotion de la franchise sans balayer sur son propre trottoir ? Pour quelle raison les experts de la FFF ne manifestent pas publiquement un désaccord avec cette politique, car je donne ici l’exemple de Natilia, mais il semblerait qu’il y ait d’autres cas similaires.


site Web réalisé par Geoffrey GREBERT, développeur logiciel web à Toulouse.