Blog Franchise le blog des professionnels de la franchise

L'actualité et le conseil de la franchise

Archive for the ‘Témoignages franchisés’

Les Exposants de Franchise Expo

mars 23, 2016 Par: adminbysp Catégorie: Entreprendre en franchise, Témoignages franchisés, Témoignages franchiseurs

Cette année encore, je suis allé au Salon franchise Expo. Quel plaisir de voir que rien ne change…

Toujours de belles enseignes, fleuron de notre patrimoine de la franchise, SUBWAY, RIVALIS, NATILIA pour ne citer que les meilleurs.

Indéniablement, nous avons un comité de sélection des enseignes dignes d’êtres présentes sur le salon draconien sur l’analyse des DIP.

Ses membres doivent sans doute passer des mois, voire une année entière à décortiquer l’activité des franchiseurs, se rapprocher des pools bancaires et analyser les chiffres, comparer le turn-over des franchisés, lire les jugements et condamnations etc. Un travail d’orfèvre pour ne présenter que des enseignes ne présentant aucun risque pour les candidats.

Heureusement que ce travail de sélection drastique existe, car sans cela, certain escrocs pourraient s’infiltrer et pigeonner de pauvres candidats totalement crédules.

Ouf! Félicitations et vivement l’année prochaine !!

 

Quelle est la légitimité de la FFF dans la crédibilisation des franchiseurs ?

février 10, 2015 Par: adminbysp Catégorie: Actu des enseignes, Entreprendre en franchise, Témoignages franchisés

Pour les néophytes, un franchiseur qui est membre de la FFF est synonyme de « franchiseur de qualité ». Commissions d’experts, admission sur dossier, contrôle annuel du développement avec obligation de présenter l’état de son réseau etc. Sur le papier, tout est formidable, un candidat pourrait presque signer un contrat de franchise les yeux fermés.

natilia fff

 C’est bien le problème car les yeux restent bien fermés également du coté de la FFF qui semble exercer un faible contrôle sur les résultats de ses adhérents.

Dernier exemple en date, je suis contacté par un candidat qui souhaite rejoindre la franchise Natilia, membre de la FFF. Il souhaite avoir un avis d’expert avant de s’engager. Prévenance judicieuse qui peut lui éviter de perdre plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Première recherche basique sur le site www.societe.com , le constat  est sans appel, liquidation judiciaire en série des franchisés.  Je prends contact avec plusieurs ex-franchisés qui m’expliquent que le modèle économique n’est pas viable (je vous passe ici les détails) et qu’il y a plus de la moitié du réseau qui est liquidé et qu’ils sont pieds et poings liés en raison d’une clause du contrat de franchise qui leur impose la compétence exclusive d’un tribunal arbitral en cas de litige (comme pour Bernard Tapie). Cette clause peut paraître rassurante initialement, par exemple, un délai plus rapide que la « justice classique », mais personne n’en connaît la perversité, dont le coût qui est d’environ 50K€. Pour un groupe coté en bourse comme AST GROUPE, propriétaire de la marque NATILIA, c’est une goutte d’eau, mais pour un franchisé qui vient déjà de perdre 200K€ c’est impossible à réunir.

Donc, il ne se passe rien, pas de procès, juste un désastre humain personnel et financier.

Je vais donc faire un tour sur le site Internet de la FFF pour voir la fiche de  présentation de Natilia, chiffre de 2013 qui affiche 32 franchisés en place, aucune information sur le nombre de franchisés sortis du réseau.

natilia fff

 

 

Je prends contact par mail avec Christophe Grison, le juriste de la FFF pour lui faire part de mes recherches, l’informer de la situation et lui demander pour quelle raison la FFF met toujours en avant cette enseigne sans réserve.  Il ne me répond pas par mail, mais par oral. Selon lui, il n’y a pas de plainte de franchisé donc tout va bien et il n’a aucune raison de me croire. Mais il ne s’agit pas de me croire, tout simplement de vérifier sur societe.com , de faire un croisement avec les déclarations annuelles soi-disant obligatoires du franchiseur (nous sommes en 2015, il y donc au minimum les chiffres de 2010 – 2011- 2012 – 2013 et sur simple demande 2014).  Ce monsieur semblait presque offusqué que je puisse me permettre, moi, simple petit consultant même pas membre du « collège des experts de la FFF » de prendre cette initiative de « lanceur d’alerte ».

Cette politique qui consiste à faire preuve d’une grande « tolérance » vis-à-vis des adhérents sous couvert d’absence de plainte de franchisés m’exaspère au plus haut point. C’est inadmissible que la FFF ne fasse pas un simple travail de recherche sur la viabilité du concept de ses membres !! À quoi servent ses salariés ? faire toujours la promotion de la franchise sans balayer sur son propre trottoir ? Pour quelle raison les experts de la FFF ne manifestent pas publiquement un désaccord avec cette politique, car je donne ici l’exemple de Natilia, mais il semblerait qu’il y ait d’autres cas similaires.

La médiation dans un réseau de franchise

avril 30, 2014 Par: adminbysp Catégorie: Témoignages franchisés, Témoignages franchiseurs

Le thème retenu pour la prochaine soirée du Club Franchiseurs Toulouse du mardi 20 mai 2014 est « la médiation dans un réseau de franchise ».
Interviendront pour répondre aux interrogations, 2 avocats spécialisés dans le domaine :
• Florian de Saint-Pol, avocat spécialisé dans la franchise http://www.desaintpol-avocat.fr/
• Damien Lorcy, avocat spécialisé dans la franchise, collaborateur du cabinet Castagnon à Bordeaux.
La médiation est une procédure pouvant débloquer ou prévenir un conflit. C’est également un outil utilisable pour faire évoluer un concept et son savoir-faire.
• Processus de médiation au sein des réseaux de franchise
• L’association du franchisé aux décisions du franchiseur
• Médiation collective au sein d’un réseau
• Médiation individuelle
• Prévention des risques des conflits au sein du réseau : la médiation est-elle efficace ?
• Les dangers de la médiation pour les franchiseurs
• Dans quel cas recourir à la médiation ?
• La médiation pour faire évoluer le savoir-faire et le concept
Nous aborderons également le sujet des autres moyens de résolution extra-judiciaire des conflits : transaction, arbitrage, conciliation.Pour cette soirée d’exception, nous sommes invités par Laurence Pottier-Caudron, fondatrice et dirigeante du réseau de franchise TEMPORIS (plus de 100 franchisés en France). http://www.temporis-franchise.fr/
L’occasion pour nous de découvrir le métier de l’interim en franchise au nouveau siège social de TEMPORIS, superbe bâtiment écologique, situé à l’entrée du golf de Seilh (proche de Toulouse). http://www.conseil-entreprendre.fr/entreprendre…Si vous souhaitez participer, merci de me contacter au plus tôt au 06 81 34 47 16

Le magazine Capital fait un article de 2 pages sur Subway

octobre 11, 2013 Par: adminbysp Catégorie: Actu des enseignes, Entreprendre en franchise, Témoignages franchisés

Candidats à la franchise SUBWAY, vous pourrez lire dans cet article ce que vous ne trouverez jamais dans la presse professionnelle dédiée à la franchise. Capital fait un constat édifiant sur la réalité des franchisés SUBWAY.

SUBWAY LES FRANCHISES CRIENT FAMINE

avis sur la franchise subway

Source : magazine CAPITAL N° d’octobre 2013 disponible en kiosque et en ligne http://www.capital.fr/les-magazines-en-kiosque

Suite Subway or not Subway

mars 12, 2013 Par: adminbysp Catégorie: Témoignages franchisés

Suite à mon article sur l’enseigne Subway, j’ai eu beaucoup de réactions, en voici une nouvelle :
« En tant que Multi-Franchisés Subway, je tenais à vous féliciter pour votre article : vous avez identifié TOUS les points négatifs de l’enseigne.
Cependant, une seule remarque, Subway peut à contrario aussi être la franchise (ou une des franchises) la plus rentable si le Franchisé est bon… C’est ce qui a fait son succès d’ailleurs… Je m’explique, Subway est extrêmement mauvais dans la qualité de leur développement (recrutement au portefeuille… etc etc), ils vont vous autoriser à ouvrir sans même savoir votre loyer, le montant global de votre investissement, si votre business plan est viable etc etc… LEBeaucoup de franchisés se mettent dans des situations inexplicables parce qu’ils se sont reposés sur Subway en se disant, « on m’autorise à ouvrir donc je ne peux pas me planter ». Mais dans ces situations, ce sont les franchisés qui sont responsables (même si je vous l’accorde, Subway ne joue pas son rôle de franchiseur responsable). Par contre, pour vous donner un ordre d’idée, j’ai refusé les emplacements donnés par Subway pour me positionner dans des emplacements N°2 (mais plus proche de clientèle cible), sans droit d’entrée avec loyers modérés et la vous avez une création de capital importante en 1 an (80% du CA annuel). Subway a une vraie force de marque (ex: jour de l’ouverture, sans communication ni insertion : 300 clients / jour / 15j ) Il y a honnêtement de très belles histoires Subway, mais il y en aura aussi beaucoup de très moches cette année… Je pense qu’ils vont devoir revoir leur politique de développement par la force des choses. »
Sur le même sujet »Subway », vous pourrez lire un excellent article dans le hors série de l’express spécial franchise 2013

Subway or not Subway ?

avril 11, 2012 Par: adminbysp Catégorie: Entreprendre en franchise, Témoignages franchisés

Qui n’a pas entendu parler de la franchise Subway ? Avec un taux de croissance à faire frémir les plus grands, Subway s’impose comme LA franchise dans le domaine de la sandwicherie. Mais quel est le revers de la médaille ? Je viens de faire une étude pour conseiller un candidat dans le choix de son enseigne de restauration rapide et quelle ne fut pas ma surprise de constater que derrière une belle image, se cache bien souvent une galère pour les franchisés.

Je m’explique : pour comprendre le fonctionnement de Subway, j’ai contacté plusieurs franchisés dans des régions différentes afin de recouper les avis. Le constat est sans appel, la majeure partie des franchisés survivent en trimant au quotidien.

Pour quelles raisons ?

  •  souvent un emplacement commercial avec un loyer trop élevé (obligation d’un emplacement N°1 ou 1bis)
  • des délais de règlement de fournisseurs trop courts, paiement à la semaine par prélèvement automatique directement sur le compte du franchisé alors que la marchandise n’est pas encore vendue
  • aucune pause possible dans le versement des royalties, également en prélèvement toutes les semaines (8% de royalties + 4.5% de communication)
  • un emplacement commercial impossible à vendre à part à Subway
  • une absence de service marketing interne, les franchisés se débrouillent localement pour faire leur communication et la stratégie de com nationale date de plusieurs années.
  • aucune aide dans le montage financier
  • une formation trop courte, axée uniquement sur le concept et non sur le métier de franchisé chef d’entreprise
  • un développeur régional incompétent qui implante n’importe qui n’ importe où en sachant qu’il touchera environ 3% du CA du franchisé et 50% du droit d’entrée quoi qu’il arrive (souvent le développeur est également franchisé puis il revend son point de vente à un candidat pour faire uniquement du développement)
  • une rentabilité réelle qui souvent ne dépasse pas les 4% même avec 1 M€ de CA sur 2 restaurants
  • une fuite en avant avec l’ouverture d’un 2ème Subway pour essayer d’avoir un revenu correct.
  • L’obligation de travailler en production toute la journée et sans congés car impossible de prendre un employé de plus

Sans compter le contrat d’une durée de 20 ans sous législation étrangère, un DIP qui ne mentionne pas les franchisés qui sont sortis du réseau (cela peut s’expliquer par l’obligation de revendre à un autre Subway qui évite la fermeture du point de vente mais masque la réalité).)

Mis à part si les franchisés interviewés étaient de mauvaise foi ou s’étaient passés le mot pour me donner la même version négative (j’ai également eu des avis positifs mais de franchisés/développeurs), vous l’aurez compris, mon conseil est de ne pas prendre cette enseigne qui semble de prime abord une valeur sure mais qui selon eux ne l’est pas… not Subway.

Si vous souhaitez devenir franchisé, restez sur un modèle qui vous apporte des garanties fiables :

  1. Un contrat de droit Français
  2. Une tête de réseau en France qui exploite plusieurs points de vente
  3. Un DIP conforme à la loi Doubin
  4. Un service marketing compétent et force de proposition
  5. Des franchisés qui sont véritablement indépendants et non commissionnés sur le recrutement de candidats
  6. Une rentabilité vérifiable
  7. Un contrat qui vous laisse de la souplesse dans la cession de votre fond de commerce
  8. Un service achat compétent
  9. Des délais de règlement fournisseurs convenables
  10. Des royalties raisonnables
  11. Des commissions thématiques participatives impliquant les franchisés

Mais vous n’êtes pas obligé de me croire…

Vous pouvez retrouver cet article sur le groupe actualité de la franchise du site VIADEO http://www.viadeo.com/groups/?containerId=002pt32tntm37d2

 


site Web réalisé par Geoffrey GREBERT, développeur logiciel web à Toulouse.