Mai 25

Renoporte, une franchise dans la rénovation de portes

Développant un concept et un process exclusifs, Renoporte, le seul spécialiste bordelais de la rénovation des portes d’entrée anciennes, crée sa licence de marque et envisage une expansion française et européenne
70 000… c’est le nombre d’échoppes situées dans la métropole bordelaise.

Et c’est autant de portes susceptibles d’être rénovées afin de sauvegarder ce patrimoine architectural et décoratif de la ville dont le secteur sauvegardé compte 4000 immeubles.
Comment rénover ces portes d’entrée anciennes en bois, tout en leur conférant des qualités proches d’une porte neuve ? C’est le défi relevé par RENOPORTE, marque créée en 2011 par Jean-Paul Carreau et Laurent Bolzer.
Redonner toute sa noblesse au bois, dans une ville de pierre

Le parcours professionnel effectué dans le luxe par Jean Paul CARREAU (Estée Lauder, L’Oréal, Swatch group, Richemont) lui a donné l’expérience du management de marque. Associé à Laurent BOLZER, diplômé d’études en organisation gestion de production et de commerce, fort d’une expérience réussie de direction d’une société de menuiserie, ils ont créé RENOPORTE.
Ces deux « amoureux des belles choses » ont su, notamment grâce aux « mains d’or » de Laurent, inventer un concept et un process afin d’apporter des solutions sur mesure aux propriétaires de portes anciennes, et leur redonner une nouvelle et longue espérance de vie.
1150 portes rénovées en 6 ans
Grâce à ce concept unique fruit d’une longue expertise, RENOPORTE est aujourd’hui la seule entreprise Girondine en mesure de proposer aux particuliers, aux architectes et aux gérants d’immeubles une prestation de restauration respectueuse des portes en bois anciennes, tout en gagnant en isolation thermique et phonique, en confort d’utilisation et en sécurité.
Depuis 6 ans, RENOPORTE a rénové plus de 1150 portes d’entrées en bois, avec un taux de transformation de ses devis de 80% et un taux de satisfaction client de 99,80%, dû notamment aux prix très compétitifs pratiqués, restaurer sa porte d’entrée coûtant environ trois fois moins cher que de la remplacer à l’identique.

Des perspectives de développement très importantes pour la marque

Déposée à l’INPI, la marque RENOPORTE est, aujourd’hui, reconnue pour la qualité de ses restaurations. Forte de son savoir-faire, elle a créé une licence de marque grâce à laquelle RENOPORTE vient de se développer en rive droite de Bordeaux et à Bayonne.
Paris, Rouen, Lille, Lyon, Toulouse, Londres, Bruxelles… la société souhaite désormais exporter son concept dans toutes les villes françaises et européennes de plus de 200 000 habitants, riches d’un patrimoine urbain ancien en transmettant ce savoir-faire, grâce à la formation de nouveaux professionnels dispensée par Laurent Bolzer.


 » Le potentiel est infini, d’autant plus que le même besoin existe dans toutes les villes bien construites. C’est ce qui nous a conduits à décider de dupliquer l’entreprise bordelaise par le biais de contrats de licences. Ce choix stratégique s’est récemment concrétisé par la transmission du savoir-faire de RENOPORTE à 2 partenaires qui exploitent la marque et développent le concept sur la rive droite de la Gironde et les Pyrénées-Atlantiques. » Jean-Paul Carreau & Laurent Bolzer
Des perspectives de développement très importantes…
Si l’expérience de Laurent Bolzer a permis de mettre au point un savoir-faire exceptionnel, il ne réclame pour être reproduit et exploité que respect, discipline et une dextérité minimum. Le concept étant reproductible, RENOPORTE développe la licence de sa marque, en proposant aux futurs licenciés de :
• capitaliser sur un concept unique qui permet de répondre à un besoin non satisfait aujourd’hui dans de nombreuses villes et qui s’avère être la seule solution adaptée en secteur sauvegardé,
• se positionner sur un marché porteur avec un véritable avantage concurrentiel,
• s’appuyer sur un business model solide et éprouvé,
• bénéficier du savoir-faire développé sur plus de 1100 portes, transmis par Laurent Bolzer,
• profiter d’une stratégie commerciale performante,
• conjuguer une « dextérité manuelle » et une politique tarifaire rigoureuse pour se positionner en véritable spécialiste et valoriser l’heure de travail manuel à un taux exceptionnel.
Une redevance de 8% sur CA est demandée aux signataires du contrat de licence de marque Renoporte.
Des centaines de villes à prospecter
Paris, Rouen, Lille, Lyon, Toulouse mais aussi Londres ou encore Bruxelles… Il existe en France et en Europe de nombreuses villes où le marché de la rénovation de la porte en bois traditionnelle ne demande qu’à se développer. Avec, à la clé, de véritables opportunités de business pour tous ceux qui souhaitent rejoindre la marque RENOPORTE.

Contact : JEAN-PAUL CARREAU
06 03 09 60 59
renoporte@gmail.com

Avr 26

L’enquête annuelle de la franchise Banque Populaire

14è édition de l’enquête annuelle de la franchise Banque Populaire chapitre 7 : la communication sur les réseaux sociaux, une opportunité pour les acteurs de la franchise
En savoir plus sur https://newsroom.groupebpce.fr/actualites/14e-edition-de-l-enquete-annuelle-de-la-franchise-banque-populaire-chapitre-7-la-communication-sur-les-reseaux-sociaux-une-opportunite-pour-les-acteurs-de-la-franchise-cca1-7b707.html#oiM8KTPywPEfYK0A.99

L’enquête annuelle de la franchise Banque Populaire, en partenariat avec la Fédération française de la franchise (FFF), avec la participation de l’Institut CSA et de l’Express est dévoilée chaque mois à travers différents chapitres. Ce septième chapitre met en lumière l’importance des réseaux sociaux dans la stratégie de communication des enseignes.

Les réseaux sociaux : une stratégie incontournable pour vendre, informer et fidéliser sa clientèle

image: https://www.wiztopic.com/file/hwtxvk0q52-visuel-franchise7-1.jpg

Selon l’enquête annuelle de la franchise Banque.Populaire./ FFF, 94 % des franchiseurs ont pris en compte les réseaux sociaux dans leur stratégie de communication. Par conséquent, 69 % ont mis en place un suivi de la réputation de la marque (+9 pts vs 2016). Conscients de l’intérêt que présente le partage d’expérience, 37 % d’entre eux déclarent avoir équipé leur site Internet d’une fonctionnalité de publication d’avis de consommateurs et 32 % envisagent un référencement sur un site recueillant les avis et conseils des internautes.image: https://www.wiztopic.com/file/qrph6a9bnt-visuel-franchise7-2.jpg

Coté franchisés, les réseaux sociaux sont également fortement plébiscités : 57 % d’entre eux les utilisentnotamment pour communiquer des informations sur l’actualité de leur point de vente (+ 7 points versus 2016) ou encore organiser des événements (pour 37 % d’entre eux). Facebook et Twitter figurent parmi les réseaux sociaux les plus utilisés : 94 % des franchisés interrogés ont, en effet, créé une page Facebook dédiée à leur point de vente et 31 % d’entre eux utilisent Twitter pour diffuser des informations sur leur point de vente à leurs followers.Pour Alexandra Carmona, franchisé La Mie Câline à Bordeaux (Gironde) :

« Nous avons ouvert un compte Facebook afin de communiquer sur les actualités de nos trois points de vente bordelais. Notre clientèle est ainsi informée, en temps réel, de nos lancements de produits et de nos événements locaux. Nos publications génèrent beaucoup de « likes » de la part de nos abonnés. Devant un tel succès, nous avons confié l’animation du compte à l’une de nos collaboratrices et envisageons, à moyen terme, l’ouverture d’un compte Twitter. »

Pour plus d’information, cliquez ici.

Méthodologie : Enquête réalisée par téléphone, du 6 au 27 juin 2017, auprès d’un échantillon représentatif de 402 franchisés et 200 franchiseurs, constitué d’après la méthode des quotas (date de création de l’entreprise, secteur d’activité, nombre de points de vente, région).

En savoir plus sur https://newsroom.groupebpce.fr/actualites/14e-edition-de-l-enquete-annuelle-de-la-franchise-banque-populaire-chapitre-7-la-communication-sur-les-reseaux-sociaux-une-opportunite-pour-les-acteurs-de-la-franchise-cca1-7b707.html#oiM8KTPywPEfYK0A.99

Avr 26

Les chiffres de la franchise

Voici l’infographie des tendances de la franchise en 2017. Dommage qu’il n’y ait pas le taux de défaillance par secteur d’activité.

Avr 25

Bras droit des Dirigeants recrute

« Bras Droit des Dirigeants » est spécialiste de l’externalisation à temps partagé des fonctions cadres. Structuré en réseaux de franchise, le groupe est en forte croissance et renforce son pôle développement.

Recrutement d’un Chargé de Développement Réseau de Franchise H / F

Rattaché au Responsable Communication et Développement Réseaux, l’objet de la mission est d’assurer le pilotage du sourcing des candidats franchisés et la première étape de sélection sur tous les réseaux métier Bras Droit des Dirigeants.

Le poste est basé à Balma (31) au pied du métro.

  • Niveau d’expérience recherché : minimum 2 ans
  • Expérience commerciale nécessaire : commercial terrain ou en ligne
  • Maîtrise du fonctionnement des réseaux de franchise : une première expérience dans une franchise est souhaitée.
  • Maîtrise de l’espagnol impératif – l’anglais serait un plus
  • Autonome, force de proposition, ténacité face aux difficultés
  • Rigueur, sens de l’organisation dans la conduite d’un projet
  • Goût du travail en équipe
  • Bonnes aptitudes relationnelles : sens de l’écoute, capacité d’adaptation à des profils d’interlocuteurs très divers.
  • Aptitude à porter et à défendre un projet, sens de l’argumentation
  • Aptitudes pédagogiques pour transmettre la culture de l’enseigne au franchisé
  • Poste à pourvoir rapidement
  • Envoyer votre CV et lettre de motivations à recrutement@brasdroitdesdirigeants.com

Le réseau Bras droit des Dirigeants est membre du Club Franchiseurs Toulouse.

 

Avr 18

Messidor lance un nouveau concept de franchise sociale

Messidor lance un nouveau concept de franchise sociale dédié à l’emploi des personnes handicapées psychiques. Les ESAT de transition par le travail sont peu nombreux en France, or pour Messidor
c’est par le travail que les personnes qui souffrent de troubles psychiques peuvent se rétablir. Face à ce constat et afin d’inscrire plus encore le concept de rétablissement par le travail dans le redéploiement de l’offre médico-sociale en France et pour que chaque département dispose d’une réponse singulièrement adaptée, l’association crée la franchise sociale Messidor. Inspiré et fondé sur sa méthodologie, ce concept a
vocation à accélérer la croissance d’implantation d’ESAT de transition dédié aux personnes handicapées psychiques.

Les conditions d’existence de la franchise sociale

La franchise sociale Messidor est proposée à toutes les associations gestionnaires qui souhaitent œuvrer pour l’emploi des personnes handicapées psychiques et appliquer la méthode que Messidor pratique avec succès depuis 40 ans. Le principe de l’essaimage est d’ailleurs inscrit dans ses principes fondateurs depuis 1975.
Depuis de nombreuses années les places en ESAT sont limitées, la seule alternative qui se pose est le redéploiement de moyens de gestionnaires en France qui disposent déjà de places mais qui n’ont pas nécessairement eu à composer avec une mixité de handicap dans le passé.

Parallèlement, on assiste à un repositionnement de l’offre médico-sociale : la nature des handicaps évolue. Depuis 2005, le handicap psychique a par exemple été reconnu au même titre que les autres handicaps. Or, seuls quelques ESAT sont – en pratique – dédiés aux personnes handicapées psychiques et ont un projet de transition vers l’emploi en milieu ordinaire.
Il convient d’ajouter à cela le vieillissement de la population actuelle en ESAT qui partira prochainement à la retraite, libérant ainsi des milliers de places.
En somme, c’est une toute nouvelle situation qui s’offre aux gestionnaires. L’enjeu sera désormais de faire face non plus à une typologie de handicap mais à plusieurs tout en proposant une offre adaptée, diversifiée et spécialisée. De fait, les gestionnaires d’ESAT sont réinterrogés et doivent développer de nouveaux savoir-faire.
C’est pour répondre à cette demande que Messidor a mis au jour son concept de franchise sociale.

La méthodologie de Messidor : éprouvée sur le terrain, validée par la Recherche Messidor souhaiterait voir s’implanter un ESAT de transition par département en obtenant en 3 ans le redéploiement d’une cinquantaine de places d’ESAT en direction du handicap psychique et de la transition vers le milieu ordinaire.
Pour ce faire, l’association propose de développer son modèle sur tous les territoires main dans la main avec des associations déterminées à partager des valeurs communes et des compétences. Pour faciliter le transfert de sa méthodologie, Messidor met à disposition sa marque, son savoir-faire avec des méthodes spécifiques par le biais d’un manuel, d’un accompagnement et de formation ainsi que son modèle économique performant.
Les prérequis pour pouvoir devenir un franchisé Messidor : le projet doit avoir une volonté associative, 50 places doivent être disponibles, sur 3 ans, pour être redéployées et des encadrants doivent être formés à la méthode Messidor. Au-delà de la partie théorique délivrée par Messidor, Thierry BRUN, Directeur Général de Messidor souligne « C’est un changement de regard, de paradigme qu’il faut avoir globalement vis-à-vis des personnes que l’on accompagne. Aujourd’hui à Messidor, on a une vision positive des capacités des personnes, on fait confiance, on met en avant alors que dans les établissements qu’on peut rencontrer, nous faisons plutôt face à une position, et j’insiste qui n’est pas négative, de protectionnisme. Messidor souhaite mettre les individus, non pas en danger, mais en capacité d’expérimenter le changement. À chaque fois que nous rencontrons des futurs gestionnaires, il nous importe vraiment de leur montrer quel positionnement nous adoptons – dans la progression plutôt que dans la protection – avec les travailleurs que nous
accompagnons. »

Le choix du modèle de la franchise sociale s’appuie sur l’expertise et les résultats de Messidor validés par la recherche avec le Docteur Pachoud et la doctorante Inès de Pierrefeu sur les « ESAT de transition, une voie de rétablissement… » et par l’étude du modèle économique réalisée par KPMG. Cette recherche conforte la démarche très pragmatique de Vincent Verry initiée en 1975 et vient cautionner et légitimer une méthodologie qui devient dès lors tout à fait transférable.
Pour l’heure, Messidor a déjà opéré plusieurs rapprochements qui se concrétiseront en 2018 et donneront ainsi officiellement corps au concept de l’essaimage par la franchise sociale Messidor.

À propos de Messidor :
Messidor (Association Gestionnaire d’Etablissements de Travail Protégé et Adapté en France) propose depuis 40
ans, aux personnes fragilisées par des troubles psychiques, un travail réel et rémunéré dans des unités de
productions de tailles réduites offrant un véritable service aux entreprises, économiquement viable, et un
accompagnement individualisé vers l’insertion professionnelle.
Passerelle entre le monde du handicap et celui de l’emploi, Messidor accompagne le projet de vie de chaque
personne en lien étroit avec le réseau sanitaire et médico-social.
Depuis le 1er janvier 2018, c’est 220 contrats qui ont été signés par des personnes handicapées psychiques
accompagnées en ESAT, EA et Job coaching.
www.messidor.asso.fr / 04 78 78 00 78