Depil Tech condamné en Guadeloupe et à Nancy

Exercice illégal de la médecine, travail dissimulé, 

Les gérantes des instituts de beauté Definitiv’Epil et Dépil Tech ont, hier (13/12/2018), été reconnues coupables d’exercice illégal de la médecine par le tribunal de St-Pierre. Deux clientes ont porté plainte après des séances d’épilation à la lumière pulsée ratées, relate le Quotidien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une des victimes, âgée de 20 ans a été brûlée sur la poitrine et garde des séquelles physiques et psychologiques importantes.

Marie Christine C., gérante de Definitiv’Epil a été condamnée à 10 000 euros avec sursis, sa société SARL Sara à 20 000 euros dont la moitié de sursis. Elle a également été condamnée pour travail dissimulé. 7 500 euros ont été accordés à la victime au titre du préjudice moral et matériel.

Isabelle M. de la franchise Depil’tech écope de 6 000 euros de sursis, sa société Sarl Longani de 12 000 euros, la moitié également assortie de sursis.

Source de l’article https://www.zinfos974.com/Lumiere-pulsee-Deux-gerantes-d-instituts-de-beaute-condamnees_a135151.html 

Le  franchisé de Nancy a été également condamné pour exercice illégal de la médecine le mois dernier. Voir l’article de l’Est républicain. https://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2018/11/09/guerre-des-poils-le-gerant-de-depil-tech-condamne 

« Le patron du salon d’épilation Dépil Tech à Nancy a été reconnu coupable de complicité d’exercice illégal de la médecine et condamné, ce vendredi, par le tribunal correctionnel, à 10.000 € d’amende.

Il lui est reproché d’utiliser dans son salon une technique d’épilation à la lumière pulsée. Une technique que seuls les médecins sont autorisés à pratiquer. C’est, en tout cas, ce qui résulte d’un décret ministériel de 1962. »

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.